Requalification des friches en Vendée : une action d’envergure labellisée par le PRSE

publié le 1er mai 2018 (modifié le 12 juin 2018)

C’est une vaste démarche visant à favoriser la requalification des friches urbaines et industrielles que déploie l’Établissement Public Foncier (EPF) de la Vendée. Une action ambitieuse dont les objectifs consistent à doter les différents acteurs publics concernés d’outils opérationnels permettant de piloter des programmes de requalification. Cette action a été labellisée par le PRSE3 car elle répond aux objectifs de son axe 3 "cadre de vie, urbanisme et santé".



Dans un contexte de maîtrise de l’étalement urbain et de tensions sur l’usage des sols, la reconversion des friches constitue un véritable enjeu pour l’aménagement durable de la Vendée. Ces friches offrent en effet de réelles opportunités foncières pour développer des projets qui s’inscrivent dans une stratégie d‘économie circulaire, privilégiant le recyclage foncier à la consommation d’espace agricole.

L’objectif de l’EPF de la Vendée est d’accompagner et d’apporter une aide aux collectivités, dont les 19 intercommunalités du département, qui sont en première ligne dans la requalification de ces fonciers dégradés. Il a ainsi souhaité mettre en place, dans un cadre partenarial technique*, un observatoire des friches urbaines et industrielles à l’échelle du département. Cet observatoire sera dynamique, consultable en ligne et présentant une information qui peut être actualisée en temps réel.

Le dispositif mis en place par l’EPF de Vendée visera notamment à identifier les secteurs d’information sur les sols destinés à mieux prendre en compte la problématique des sites pollués dans les projets d’aménagement (plus d’informations sur les secteurs d’information sur les sols : voir l’article dédié et le film de présentation)

Cadre de vie, urbanisme et santé : le label PRSE

Ayant répondu à l’appel à candidature 2018 du plan régional santé environnement 2016-2021 (PRSE3), cette action – réalisée dans le cadre du troisième Plan Régional Santé Environnement Pays de la Loire avec le soutien financier de l’État (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement – DREAL) – a été labellisée par le PRSE3, car elle répond aux objectifs de son axe 3 « cadre de vie, urbanisme et santé ». La première action labellisée avait été la démarche zéro pesticides du Pays du Loiron, en Mayenne.

Les partenaires du projet ont fait le choix de développer un « Web SIG » qui permettra d’intégrer simplement la dimension géographique au système d’information. L’application qui en découlera devra être intuitive et performante, tout en permettant de se concentrer sur l’essentiel, c’est à dire, accéder à de l’information claire, pouvoir la partager et la mettre à jour. L’importation de données issues d’autres bases de données (BASIAS, BASOL, SIG Loire, ….) permettra aux utilisateurs de connaître l’ensemble des informations numérisées utiles à la gestion et au réaménagement des friches.

Les EPCI ou communes de Vendée et les partenaires pourront ainsi se connecter directement via le portail de Géo Vendée au travers duquel ils accèderont à l’observatoire développé par le groupe technique. Les données produites pour les friches industrielles et urbaines abonderont une seule et même base de données départementale hébergée par Géo Vendée. La périodicité de mise à jour de la base de données départementale sera de fait en temps réel des saisies réalisées par les communautés de Vendée et les autres partenaires potentiels.

Mobilisation lancée lors d’un colloque le 12 juin 2018

La création de cet observatoire des friches urbaines et industrielles sera complétée par la publication d’un livret (80 pages) sur les modes et pratiques de reconversion, destiné aux élus et aux professionnels de l’aménagement. Cet ouvrage reviendra sur l’origine des friches urbaines et industrielles à travers l’histoire du développement économique de la Vendée. Il abordera la question de la connaissance et de la veille de ces sites délaissés. Il essaiera de fournir un premier niveau de conseils pour mener à bien un projet de reconversion, en signalant les points d’attention concernant les acquisitions, les études préalables et les moyens techniques de remise en état.

Pour l’EPF, l‘enjeu est évidemment l’appropriation de cet outil dynamique de connaissance, de veille mais aussi de décision : évaluation des risques environnementaux et des potentialités de réaménagement des sites pour priorisation et programmation des projets de requalification. Il faut pour cela organiser et coordonner les actions des différents acteurs publics concernés, et donc mobiliser et sensibiliser les élus sur cette question. Un colloque est ainsi organisé le 12 juin à Mouilleron-le-Captif, interpellant sur le thème : « Reconvertir vos friches : Et si elles devenaient une richesse ?

*DREAL, DDTM85, ADEME, BRGM, Geo Vendée