Sur l’Erdre, la reconquête de la qualité de l’eau joue collectif

publié le 7 juillet 2020

L’établissement public EDENN anime et coordonne la reconquête de la qualité de l’eau de l’Erdre et de ses affluents. Présentation en vidéo d’une action de fond qui parie sur un partenariat gagnant-gagnant entre les collectivités et les agriculteurs.


Le bassin versant de l’Erdre, sur 1000 km², ne correspond pas à un périmètre administratif. Les enjeux de l’eau y sont donc traités par l’EDENN (Entente pour le Développement de l’Erdre Navigable et Naturelle), un établissement public regroupant les collectivités territoriales impliquées.

La reconquête de la qualité de l’eau de l’Erdre est un travail de longue haleine, engageant les collectivités et les agriculteurs dans un partenariat étroit. Les exploitants sont incités et accompagnés dans la mise en œuvre de pratiques plus respectueuses de l’environnement, notamment par la conversion au bio.

Pour la métropole de Nantes, l’enjeu est notamment la qualité de l’eau potable distribuée sur son territoire. Si celle-ci est actuellement prélevée dans la Loire, un plan de secours en cas de forte pollution du fleuve impliquerait des pompages en aval de l’Erdre.

Reportage réalisé en 2019 : Le Plan Régional Santé Environnnement Pays de la Loire présente l’action de reconquête de la qualité de l’eau de l’EDENN