Sud Vendée Littoral vise le « zéro pesticide »

publié le 25 octobre 2019 (modifié le 18 janvier 2022)

Accompagner les communes dans l’abandon progressif des pesticides. C’est l’objectif que se fixe la communauté de communes Sud Vendée Littoral, avec un ambitieux projet financé à 40 % par la Région des Pays de la Loire. Guillaume Bardin, du pôle assainissement de la communauté de communes en témoignait lors des ateliers de mi-parcours du PRSE 3.

Un seul gramme de substance active suffit à polluer 10 000 m3 d’eau, soit la consommation d’une famille de quatre personnes pendant plus de 50 ans… Pour protéger l’environnement, mais aussi la santé des citoyens, la chasse aux pesticides est ouverte en Sud Vendée Littoral ! L’an dernier, la communauté de communes a lancé son projet « zéro pesticide », visant à accompagner les communes dans l’application de la loi de 2017 qui interdit l’utilisation de produits phytosanitaires dans les espaces publics.

C’est que, sur les 28 communes ayant répondu à un questionnaire d’identification de leurs besoins et attentes, 50 % avouaient encore utiliser des pesticides… Toutes cependant avaient commencé à opter pour des techniques alternatives (mécanique, thermique, manuelle, paillage…). C’est pour les accompagner dans le développement de ces bonnes pratiques qu’ont été définis quatre axes de travail : la gestion différenciée des cimetières, la mise en place de formations pour les agents, l’acquisition de matériel alternatif et la création d’outils de communication à destination des habitants.

32 communes engagées

En janvier dernier, 32 communes ont ainsi signé une charte les engageant à renoncer progressivement à l’usage de pesticides. Pour ce faire, un binôme élu/agent référent a été créé dans chacune d’elle. Pendant 6 jours répartis sur 18 mois, ces binômes ainsi que des agents en autonomie suivent une formation dispensée par les structures partenaires de l’opération*. Des apports théoriques qui sont complétés en pratique sur deux chantiers tests situés sur le territoire, à Rosnay et Luçon. Parallèlement, des articles informatifs sont rédigés dans les journaux municipaux et sur les sites internet des mairies pour que, peut-être, la démarche « zéro pesticide » fasse des émules au-delà des équipes espaces verts des collectivités…

*CFPPA Nature, CPIE Sèvre et Bocage et CAUE de la Vendée

Présentation Zéro pesticides CC Sud Vendée littoral

Présentation Zéro pesticides CC Sud Vendée littoral