Le baromètre santé environnement 2014

publié le 1er février 2017 (modifié le 26 février 2018)

Pour mieux connaître les préoccupations des habitants des Pays de la Loire, une enquête de perception a été réalisée du 17 février au 10 avril 2014 par l’Observatoire régional de santé, à la demande de l’ARS. 1500 ligériens de 18 à 75 ans, représentatifs de la population régionale, ont été interrogés.


Cette enquête montre que les Ligériens manifestent une sensibilité à l’environnement toujours prégnante qui se traduit notamment par une exigence accrue d’information sur les risques environnementaux et leur impact sur la santé. Les risques environnementaux pour la santé sont perçus comme élevés par la majorité des Ligériens (avec une confiance dans la qualité de l’eau du robinet, mais de fortes appréhensions liées à des sujets tels que l’amiante, le monoxyde de carbone ou l’exposition au soleil). La crainte des maladies liées à l’environnement semble s’accroître. Les Ligériens se déclarent prêts à agir pour améliorer la qualité de leur environnement et leur santé, mais les mesures financières qui en découleraient se révèlent moins populaires qu’en 2007.

Chiffres clés

  • 73 % des Ligériens évaluent leur sensibilité aux problèmes d’environnement entre 7 et 10 sur une échelle de 1 à 10 ;
  • 46 % estime courir un risque « plutôt élevé » d’être atteint d’un cancer du fait de son environnement.


Représentation des risques pour la santé des Français et évolution par rapport à 2007
Chiffres clés baromètre santé environnement


Télécharger :