Bilan de l’appel à projets 2019 : un succès qui ne se dément pas

publié le 24 octobre 2019

Les résultats de l’appel à projets 2019 confirment les tendances observées les années précédentes, tant pour le nombre élevé de dossiers déposés (59) que pour les thématiques préférentiellement investies (qualité de l’air intérieur, alimentation et risques auditifs). Des moyens exceptionnels ont été dégagés cette année pour accompagner certains projets participant à la réalisation des objectifs phares du PRSE.


Lancé par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) sur l’ensemble des axes du PRSE, la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) sur la thématique « alimentation », et l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) sur la thématique « radon », l’appel à projets PRSE pour l’année 2019 a de nouveau suscité un vif intérêt.

59 dossiers ont ainsi été reçus dans les délais et instruits conjointement, et 42 projets ont obtenu un financement, chiffres comparables à l’exercice 2018. Plusieurs dossiers, notamment sur les thématiques de l’alimentation et de l’habitat, ont fait l’objet d’une décision de financement partagé.

L’effort financier des différents contributeurs a été exceptionnel cette année et a permis de privilégier des projets de grande ampleur participant à la réalisation d’un des objectifs phares du PRSE.

Le montant total des subventions attribuées s’élève ainsi au niveau record de 373 136€, dont 180 050€ (48% des financements accordés) sur l’axe 2 « Habitat bâtiment santé » (cf ci-dessus la répartition des subventions par thématique). En la matière, l’accent a été mis sur :

  • des projets visant la réduction des inégalités sociales de santé et l’intervention auprès de publics précaires, notamment via l’amélioration de la prise en charge de situations complexes (habitat indigne, situations d’incurie), l’accompagnement à l’auto-réhabilitation, la lutte contre la précarité énergétique ;
  • des projets d’éducation à la qualité de l’air intérieur favorisant une approche concertée, à destination des gestionnaires et des usagers d’établissements recevant du public ;
  • la mise en œuvre de campagnes de sensibilisation et de prévention à l’exposition au radon.

Parmi les autres priorités retenues dans l’appel à projets 2019 figurent l’accompagnement de démarches de mise en place de plans de gestion de la sécurité sanitaire des eaux distribuées (formation et appui technique), l’acculturation des acteurs (et la mobilisation des collectivités) en matière de santé-environnement, à travers l’organisation de différents événements, ou encore le soutien d’actions d’éducation à l’alimentation croisant les enjeux de santé humaine et environnementale.

A cet effort financier exceptionnel s’ajoutent des subventions d’un montant quasi-équivalent attribuées pour plusieurs années par l’ARS et la DREAL à certains acteurs ressources, comme les 2 CHU (conseillers médicaux en environnement intérieur), Air Pays de la Loire, Polleniz, Musa’zik, le Pôle, la Mutualité Française des Pays de la Loire, l’Ireps ou l’UFC-Que choisir.

Enfin, depuis 2018, les actions financées dans le cadre de cet appel à projets sont automatiquement labellisées, et peuvent bénéficier des moyens de communication spécifiques au PRSE.